VOICI UN VÊTEMENT Ô COMBIEN PLUS ÉCOLOGIQUE....... Que le tricot en
Coton que j'ai placé sur le cintre pour pouvoir "me" prendre en
photo.....

LE CUIR A ÉTÉ TANNÉ exclusivement via des matières végétales - écorce
de Châtaignier puis pigmentation par trempage dans des bains
successifs où j'avais placé des kilogrammes d'éclats d'écorces de
Chênes Verts collectés sur un chantier de broyage des Broussailles.

Le tout est agrémenté de Nacre naturelle, de Coquillages et de Crin de Cheval.

J'ai tout découpé et cousu au fil de Lin de mes mains.

Lorsque vous achetez du Cuir... Si vous voulez savoir s'il est tanné
SANS molecules toxiques (Alun, Chrome)
-1) vous entaillez au cutter une bordure : si c'est blanc.... LAISSEZ TOMBER
- 2) Faut faire brûler ce bout de Cuir : s'il reste du dépôt....
Laissez tomber aussi.

Le Végétal ne laisse aucun dépôt et le Cuir tanné de cette manière est
beaucoup plus souple que le cuir obtenu par tannage chimique...
Encore faut-il que les Bêtes dont est issu le Cuir aient été élevées
en Pleine Nature... Et cela est loin d'être une généralité dans notre
riche Occident. Hélas.

Soit dit en passant que le terme de "peaux" pour désigner les
vêtements Amérindiens... Dérive de leur manière de travailler les
peaux des Bêtes pour en faire un Cuir extrêment souple. Comme nos
"peaux de Chamois" européennes qui constituaient naguère nos
sous-vêtements.

Les Indiens d'Amérique n'utilisaient, eux, pas d'huile pour
"chamoiser" les peaux préalablement décharnées.

Ils les tendaient à plat entre des branchages et les enduisaient avec
une bouillie constituée de cervelles et/ou de foie.

Cette bouillie, en se putréfiant au contact des peaux.... Transforme
le Collagène contenu initialement dans la peau en un Polymère
chimique, lui, imputrescible.

C'est telle transformation de la structure première des peaux qui
donne la matière appelée Cuir.
Puis les Indiens suspendaient les Cuirs ainsi obtenus à l'intérieur de
leurs Tipis, de telle sorte que les matières résiduelles de la
combustion de différents Bois parachève la polymérisation et rende les
Cuirs imperméables.

Cette méthode a l'avantage de conserver aux Cuirs une souplesse toute
comparable aux Peaux non tannées.
D'où la dénomination de Peaux et non de Cuirs.

Quant aux Fourrures, le fait de les importer du Canada ou de Sibérie
est un gage de durabilité.
En effet, les différents Acariens et Parasites qui se logent entre les
poils ne sont véritablement éliminés que suite à un long séjour en
extérieur par - 40°C.