Vivre Grandeur Nature

 

Posté par Fleche_Brulee à 17:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Le Point de départ de ma longue errance

Cette photographie fut - quasiment à elle seule - à l'origine de mon
engagement vis à vis des Chevaux et de la Nature en général.

Une telle ferveur s'est bel et bien déclarée depuis que j'ai 5 ans...

Cette année-là, pour me donner le goût de la lecture, on m'offrait
notamment le
livret extrait du film "Crin-Blanc".

Les photos d'alors étaient en « noir et blanc ». Mais elles suffirent
amplement, pour qur ce fut alors le déclic instantané ! Une émotion
viscérale... Qui me tombait dessus aussi puissamment que la foudre.

"- Je me pris tour à tour pour Folco, Crin-Blanc l'étalon sauvage ou encore je
ne sais quel vieux taureau ombrageux (animal qui me fascine)"...

En prenant ainsi pied - quoique dans mon imaginaire - dans l'Univers
envoûtant d'une
Camargue encore un peu restée sauvage... Je devenais de ce fait et bien malgré
moi subitement « Nomade ».

Je rappelle ici que Nomade dérive du grec ancien "nemein" = ce qui
signifiait partager. Depuis
la nuit des temps, les Nomades se répartissent, en effet, les territoires de
pâturage hérités de leurs pères.

Le mot "nom" ( du latin nomen) possède la même racine que nomade, voire
encore que monnaie. Le nom comme la monnaie peuvent effectivement se
partager entre plusieurs individus....

Et pour revenir ici à la Camargue qui m'a tant obsédé... Jusqu'à ce que mon
géniteur finisse par me convaincre de devenir berger... Ce delta dessiné par
le Rhône est (était) quant à lui le paradis des manades. La manade est ce train
d'animaux bâtés, que le Nomade emmène en tenant toutes les longes dans une
même main....soit "manual gere".

[ Petit rappel d'étymologie : "Manual gere" en vieil italien a donné le
Manadié en Provence, comme le Ganadero dans la péninsule ibérique. ]

Posté par Fleche_Brulee à 19:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon combat contre les Lois industrielles

VOICI DÉSORMAIS PLUS DE VINGT ANS que j'ai engagé un bras de fer avec
les instances agricoles.... En ce sens que je prétends élever un
Troupeau de Chèvres nourries exclusivement en pleine Nature.

Je me refuse ainsi de leur administrer à longueur d'année vermifuges,
antibiotiques et autres aliments issus de l'agriculture de synthèse.

L'argile, les huiles de cade et de millepertuis me suffisent amplement
pour soigner mes animaux d'éventuelles infection.

Du reste, leur mode d'existence rend ces dernières plutôt rares.

Depuis environ 5 ans, j'ai par ailleurs compris que le mode de
"repérage" industriel ( = marquage ) qui est IMPOSÉ aux Troupeaux....
Conduit les Animaux à subir, outre une mutilation stressante à chaque
oreille, une possibilité d'infection permanente.

En effet, les oreilles sont percées à vif + la blessure se retrouve
immédiatement comprimée dans une atmosphère anaérobie, celle-là même
qui autorise la prolifération des microbes.

Certes, dans un élevage intensif, où les Animaux sont GAVÉS d'aliments
médicamenteux dès leur plus jeune âge (source : S.N.I.A.) une telle
agression est de moindre conséquence.... Que dans un élevage tel que
je le pratique 365 j./ 365.

J'AI DONC REFUSÉ que les Services de la préfecture viennent
"identifier" mon Troupeau selon leurs méthodes barbares.

Je leur ai proposé en contrepartie de TATOUER mes Chèvres.

Ce qui n'est pas "légal".

Du fait de mon expulsion prononcée d'une façon totalement arbitraire
par un petit tribunal du coin.... MES CHÈVRES DEVRONT DONC ÊTRE «
EUTHANASIÉES » pour employer ici le langage politicien des mafieux
locaux.

Posté par Fleche_Brulee à 14:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Je milite depuis l'âge de Treize ans

Ma toute première Action Militante...je l'aurais donc orchestrée "tout seul".
C'était en juillet 1976, alors que je venais de fêter mes 13 ans.


Écoeuré, en effet, de constater que mon vieil ami Berger Pierre Tellène,
n'était plus autorisé à transhumer à pied (avec lequel j'avais suivi son
ultime Transhumance en juin 1974).... J'écrivis courant mai 1976 au
Ministère des Transports pour réclamer des éclaircissements sur cette
impossibilité tout nouvelle qui était opposée à mes amis Bergers de
transhumer "A PIED" (écrit de la sorte en capitales d'imprimerie et souligné
trois fois sur ma lettre).

C'est alors que près deux mois (interminables) plus tard.....une réponse
écrite me parvint du préfet du coin (Vaucluse)....où ce grand monsieur me
disait être chargé d'enquêter sur les difficultés qu'éprouvaient les Bergers
à transhumer leurs Troupeaux......en camions.

Je dois vous avouer ici que je perçus telle "réponse" comme une véritable
Déclaration de guerre.....moi qui baignais à pareille époque dans une
mouvance ultra-régionaliste.......( du fait du curieux revirement de mon
paternel, qui, jusqu'en 1965 avait été un ardent partisan de
la.....colonisation).

Je précise, du reste, que c'est par son appartenance à cette mouvance
régionaliste que mon père s'était pris de sympathie pour le pâtre Tellène.

Et c'était bien la raison pour laquelle, lui, l'ex-diplomate, avait choisi
d'accompagner la Transhumance que j'ai donc vécue deux années plus tôt.

Or, afin de répondre à cet affront que fit le gouvernement de Giscard aux
Bergers en me répondant d'une façon aussi désinvolte, voire perverse......

Je pris dès lors la décision de réaliser MA propre Transhumance......tout
seul......à pied, sitôt mon année de sixième bouclée.

Ci-dessous, on me voit......non pas "famélique" mais"maigre"......c'est à
dire : tonique, musclé, sans graisses superflue.....peu avant l'entrée de la
Motte Chalancon.

Et j'étais tellement pressé de rejoindre un autre ami Berger, le vieux
Joseph Orand à Combeau.....que malgré mon lourd harnachement et la chaleur
de cette mi-juillet dans la Drôme provençale.......je grillais mes deux
étapes par jour. Soit plus de trente kilomètres d'affilée chargé comme un
Baudet.

- Or, curieusement, je note qu'aucune SPA de l'époque ne vint me faire
un procès
comme quoi je paraissais "maigre", voire "famélique".

Souffrez ici que je
m'en étonne....lorsqu'on voit tout ce qui s'est étalé au sujet de mes
Chiens et Chevaux dans la
presse, il y a quelques temps...

Il est intéressant de noter que les Animaux qui courent, tels les Rennes
(160 km/j) et autres Gnous africains.....consomment au final 20 fois moins
d'énergie que les Bestiaux pesants suralimentés en stabulation...

J'ai rédigé quelque Article ci-dessous pour traiter de ce thème un peu
plus en détails.

Posté par Fleche_Brulee à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2013

Éduquer un Cheval

L'ÉDUCATION ACTIVE DE LUTIN en vue de l'atteler.... Commence ce Jour
samedi 29 juin 2013.

Depuis le 16 Avril dernier son éducation passive a essentiellement
consisté à lui apprendre à rester calme en étant attaché avec une
longue chaîne....

CE QUI A CONSIDÉRABLEMENT ASSAGI CET ANIMAL « ENTIER ».

Ceci explique qu'une partie de sa chaîne le suive encore durant cette
nouvelle étape de son éducation.

CONTRAIREMENT AU SCHÉMA EN VOGUE actuellement, je ne fais pas tourner
mon Cheval (inutilement dans l'immédiat) dans une aire circulaire,
voire quadrangulaire....

Avant d'entreprendre quelque exercice avec un Cheval, il est impératif
de PRENDRE UN ASCENDANT NATUREL sur cet Animal au comportement
grégaire...

Pour faire court, BRAVOURE ET NOBLESSE sont les deux jambes sur
lesquelles je me campe en tant qu'Éducateur....

Hé oui, dans la Nature sauvage, nombreux sont les éthologues qui ont
remarqué que c'est souvent une Jument qui dirige une harde équine.

Les Chevaux sont des êtres perpétuellement inquiets. Comme nombre
d'Herbivores, c'est grâce à la FUITE GROUPÉE qu'ils doivent leur
survie...

Le ou les Prédateurs ont, en effet, plus de facilité à s'attaquer à un
Animal isolé...

Or, si dans le lot d'Herbivores, l'un d'entre eux va faire montre de
courage et d'adresse en face du danger, alors, tout naturellement, il
va SÉCURISER ses congénères.

C'est ainsi qu'une Jument plus courageuse peut accéder au statut de
Chef de son clan.

Quiconque a compris ce mécanisme peut par conséquent accéder au rang
de Chef de Horde - ou de Meute. Mais encore faut-il savoir user des
MÊMES CODES de "langage" - essentiellement corporel.

Hélas, tous les propriétaires de Chevaux, qui disent "aimer leur
Animal" sont à des années lumière de la (re)Connaissane du langage
visuel.

De surcroît, je n'en connais pas beaucoup qui soient à même de faire
Corps avec leur Monture, une fois qu'ils sont sur le dos du Cheval.
Il est, du reste, impératif de venir s'asseoir bien en arrière du dos.
La Dominance naturelle est renforcée par cette position.

Naturellement, les membres antérieurs supportent les 3/5° de la masse
corporelle du Cheval. Vous pouvez constater que ses sabots avants sont
plus volumineux que ceux des postérieurs....

Souvenez-vous également que le cravache est apparue dans les magasins
d'équitation en même temps que les selles anglaises.

Du temps des Chevaliers, les premières selles asseyaient sur le râble
comme la Camarguaise ou encore l'Andalouse. Ainsi les Cavaliers
n'avaient-ils pas besoin de cravacher leur Monture, puisque leur
simple position DOMINAIT le Cheval.

En se coupant de l'Observation de la Nature, nos temps modernes ont
bien-sûr prétendu apporter du Progrès....

Peut-être comprenez-vous maintenant qu'il est fondamental d'utiliser
un Langage gestuel adapté aux Chevaux - traduisible par eux - pour
mieux s'en faire comprendre....

Je vous donne ici un indice au sujet d'un langage corporel
compréhensible par beaucoup d'animaux. Lorsque vous voyez un Cygne
nager majestueusement sur un étant... N'éprouvez-vous pas, d'instinct,
l'envie de vous tenir DROIT ET FIER ???

Si tel est le cas, eh bien vous pouvez considérer que le Cygne est en
quelque sorte votre Maître. Il vous donne naturellement l'envie de
vous comporter comme lui !!!

J'ai pu observer ce phénomène entre Chevaux en 1998. Je travaillais
Sultan (mon étalon volé en août 2011) à la longe, lorsque une voisine
alors éleveuse de pouliches arabes égyptiennes passa avec l'une
d'elles sur le chemin....

Le propre des Chevaux "Arabes Égyptiens", c'est d'être ce qu'il y a de
plus fin et de plus racé. Sultan, en voyant arriver cette magnifique
Pouliche sur le chemin, se mit soudainement au "passage". En haute
école cet exercice consiste en un "mix" entre le piaffer et le trot.
L'Animal qui se met au "passage" semble subitement voler entre chaque
foulée....

Ainsi, il apparaît clairement que contrairement aux chefs humains, les
chefs dans le règne animal n'usent pas nécessairement de leur force
physique pour s'imposer aux autres membres de leur clan.

Tout comme Sultan, je vous invite à vous imposer par rapport au Cheval
que vous entendez monter - ou simplement atteler- en travaillant à
redresser fièrement votre posture, le raffinement et la noblesse de
vos mouvements...

Et peut-être qu'après avoir lu, puis mis en pratique ces quelques
précieux conseils, vous regarderez d'un autre oeil certaines
disciplines où l'Homme fait montre de grâce et de légèreté alors qu'il
se retrouve en face d'un monstre de muscle, de corne et d'os....

Posté par Fleche_Brulee à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juin 2013

Chèvres du Rove à vendre

VINGT CHÈVRES "ROVE" à vendre, 2 ans environ.
TEL de ma part à PATRICK : 04 - 92 - 75 - 61 - 67. (HR)

Posté par Fleche_Brulee à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 juin 2013

Se libérer du pétrole....

POUR CELLES ET CEUX QUI EN ONT MARRE de dépendre du Pétrole pour
s'habiller / se chausser.....

Voici quelques photos du "pied droit" d'une tongue que je viens de
réaliser (Vite fait) avec 3 morceaux de Cuir + du Fil de Lin poissé.

(Le Cuir du dessus est tanné exclusivement avec des écorces. Vous
pouvez alors le suspendre au sommet de votre Tipi pour parachever le
tannage avec la fumée. Le Cuir devient alors imperméable).

DANS L'ORDRE DESCENDANT, LES PHOTOS MONTRENT QUELLE EST LA MARCHE À SUIVRE....

Pour un pied chaussant 42, j'ai tout d'abord découpé le cuir des 2
semelles superposées en taille 45 - soit 3 tailles au-dessus de la
mienne.

Côté intérieur du pied, la couture prend les 3 épaisseurs de Cuir en
"sandwiche".

Je réalise les trous avec une Pince à Emporte-Pièces, ensuite j'enfile
l'aiguille dans un Fil de Lin plié en 2. Je fais un Aller, puis un
Retour, ceci est rendu possible grâce aux trous bien ronds.

Du côté extérieur du pied, je couds le passant supérieur du Cuir en le
repliant sous le bord du pied.
Je ne le couds qu'à la semelle intérieure et ensuite je solidarise
cette dernière à la double semelle, coupée dans du Cuir de Vache
chrômé.

J'ai volontairement placé le côté chair pour entrer en contact avec le Sol.

Le côté "fleur" - ou peau - étant plus fin, il est plus agréable sous
mon pied. Et plus joli, aussi.

Il me reste alors à coudre les 2 semelles ensemble.
Je ne les solidarise que de part et d'autre du pied, ainsi la semelle
s'arrondit sous mon pied et les coutures ne frottent pas sur le sol.

Au préalable j'ai enduit la face mitoyenne des 2 semelles d'une colle
à base de résine de cyprès....

(Mea Culpa, comme j'ai récupéré des chutes de Cuir, l'arrondi du gros
orteil est loin de constituer une Oeuvre d'Art....)

VOICI MAINTENANT COMMENT JE DÉBUTE UNE COUTURE....

Vous pouvez noter qu'il n'y a PAS DE NOEUD au bout de mon (double)
fil. Cette façon de débuter la couture permet d'en verrouiller la
terminaison...

ÉTAPE suivante :
J'ai d'abord cousu en laissant un "vide" entre chaque trou....

ÉTAPE terminale :
Puis je suis "revenu sur mes pas" en comblant chaque vide.

Nota : je prends soin de bien tendre mon fil à chaque passage. Faire
attention à la torsion imprimée au fil lors du passage dans le
cuir.... Vu que j'utilise un fil doublé, je veille à tourner mon
aiguille dans le sens opposé à la torsion "naturelle".

ULTIME ÉTAPE :
Je viens extraire le fil au niveau de ma 1ère couture, qui est
solidement verrouillée depuis le début.
Le fil ressort entre les 2 épaisseurs de cuir.

Il ne me reste plus qu'à le couper assez court...

Posté par Fleche_Brulee à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2013

Un Dentiste pour votre Cheval ???

LORSQUE VOTRE CHEVAL MAIGRIT.....
= Ayez le Réflexe Dentiste équin !

La crête extérieure des molaires supérieures a tendance à devenir
"piquante", si votre Cheval ne mange pas constamment dans des prairies
diversifiées.

Seuls, les végétaux sauvages sont suffisamment abrasifs pour éviter ce
problème sur la denture des Chevaux et des Ânes....

E ce qui me concerne, je vous recommande POL JASPART, car il est aussi
Ostéopathe équin.

Une mauvaise posture résultant de douleurs liées à la mastication peut
alors entraîner des déplacements au niveau des vertèbres...

POL JASPART intervient par ailleurs gratuitement dans les pays
africains au titre d'1 Association, dont voici l'URL :
www.doesf.org

Ci-dessous voici le lien vers le site perso de Pol Jaspart :
http://www.dentiste-osteopathe-equin.fr/index.php?post/2012/07/13/Mon-parcours />

09 juin 2013

Des Bienfaits de l'Aïl....

L'AÏL DES OURS ÉTANT PLUTÔT RARE EN PROVENCE, je me bornerai donc ici
à évoquer les bienfaits de l'Aïl cultivé.

"Des études ont montré que l’ail réduit la tension artérielle
d’environ 10%", explique le Dr Franck Senninger, médecin
nutritionniste.

" - Il diminuerait aussi l’athérosclérose [accumulation de graisses
sur la paroi des artères] en diminuant le volume des plaques de
cholestérol et en conférant une meilleure élasticité à l’aorte du
coeur après 50 ans."

Pourquoi : Les raisons sont encore peu connues mais l’ail renfermerait
des fructosanes, du magnésium et de l’adénosine. Des composés qui
auraient une action directe sur la fluidité du sang, l’élimination de
l’eau et la dilatation des artères.

- Consommation : 2 gousses d’ail crues ou 4 cuites/jour sur 2 à 3
prises, écrasées ou hachées à avaler avec une gorgée d’eau...

Bonne nouvelle ! Plus on mange d’ail, moins on sent l’ail. La
consommation régulière de ce condiment favorise la formation
d’enzymes, qui aident à minimiser les émanations aillées.

- Autre astuce : Inutile de vous brosser les dents, ça ne marche pas !
Préférez la consommation de quelques brins de persil ou d’une à deux
feuilles de menthe fraîche juste après le repas.

La chlorophylle supprime l’odeur alliacée.

- Et pour ceux qui le digèrent mal : Pensez à enlever le germe,
souvent responsable de ce désagrément.

PLUS DE DÉTAILS ICI :
http://sante.planet.fr/aliments-et-vertus-sante-l-ail-votre-allie-incontournable.1451.74.html?page=0,3 />

08 juin 2013

« DURA LEX.... »

« DIEU EST AMOUR » nous bassinent nombre de chrétiens, au sortir de leur église.
MAIS CETTE VIDÉO TOURNÉE EN PLEINE NATURE (lien actif posté en
commentaire) vient me confirmer dans l'idée que le Créateur est, de
prime abord, manifestement impitoyable !!!

http://www.youtube.com/watch?v=Lc63Rp-UN10&feature=youtube_gdata_player />
IL Y A FORT À PARIER que ceux-là mêmes qui militent pour la
ré-introduction du Loup dans nos Alpes.... Ils et elles vont se mettre
à pleurer....